Conseils post-opératoires

La reprise d’une vie normale est d’emblée envisageable. Les soins locaux relèvent essentiellement d’une hygiène par douche ou bain de siège à l’eau savonneuse, matin et soir et après chaque selle. Les antiseptiques locaux n’ont pas d’intérêt particulier. L’utilisation de lingettes non alcoolisées peut aider l’essuyage, le séchage au sèche-cheveux également. L’application d’une crème protectrice, vitaminée ou cicatrisante améliore le confort local. Il est normal que les plaies puissent un peu saigner lors de la défécation ou suinter. Des démangeaisons sont fréquentes, liées à la fois au suintement local et à la cicatrisation. La prise d’antalgiques n’est pas toujours nécessaire, c’est en règle, une intervention peu douloureuse. Quelques saignements peuvent persister lors de la défécation pendant les premiers jours, surtout en cas de selles dures. Il faut donc veiller à maintenir un transit facile, avec des laxatifs pris par voie orale pendant deux à trois semaines. La reprise des activités habituelles tant professionnelles que physiques survient la plupart du temps dès le lendemain de l’intervention. Il n’y a donc pas besoin d’envisager un arrêt de travail, sauf cas particulier.